Calcul des masses !

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Calcul des masses !

Message par Maxi22700 le Ven 29 Mai - 7:21

Ah bon ?
avatar
Maxi22700

Messages : 48
Date d'inscription : 10/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calcul des masses !

Message par Chorus F135 le Jeu 4 Juin - 8:27

Pour ceux que cela intéresse, les plans de Ch.H.Détriché, par type de modèle VRC, sont disponibles sur le lien : http://www.demi-coques.fr/cvrc/lesbateauxdecharleshenridetriche

Antoine Chorus F135
avatar
Chorus F135

Messages : 364
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 66
Localisation : Région de Toulouse

http://www.demi-coques.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calcul des masses !

Message par Maxi22700 le Sam 13 Juin - 2:21

N4ayant pas trop de temps a consacrer a mon Master depuis quelques semaines, j'i décidé de faire des rendus 3D des deux derniers protos sortis de chez CDK, qui inspirent mon IMOCA :





(les modélisations ne sont pas achevées : Tous les détails a réaliser sur les ponts, roof de BP à réaliser...)

Maintenant je me pose une question : Lequel réaliser ?
avatar
Maxi22700

Messages : 48
Date d'inscription : 10/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calcul des masses !

Message par Ju bil le Mar 4 Aoû - 21:18

Bonsoir,

Quelques réflexions en vrac sur ce projet sympa.

Le carbone est un matériau qui prend son sens quand on optimise la fabrication pour obtenir un résultat très performant. Et le pris s'en fait ressentir. Donc on utilise un moule pour avoir une surface extérieure propre, ainsi on ne rajoute pas de gelcoat sur la pièce mais juste une couche de finition.
Pour une stratif sur une forme, il me semble que du verre sera plus facile à appliquer, qu'on pourra obtenir une surface correcte qui pourra recevoir une finition sans gel coat... Le résultat final sera ne sera pas forcément plus lourd pour une raideur équivalente.

Pour la dérive pivotante, il ne faut pas oublier qu'en pivotant on perd de la surface de dérive, et qu'on déplace sensiblement le centre anti-dérive du bateau. C'est pour cela qu'on met des dérives amovibles en IMOCA, et c'est un effet à prendre en compte quand on considère l’équilibre du bateau, y compris en modèle réduit.

Bonne construction en tout cas.

Ju bil
avatar
Ju bil

Messages : 19
Date d'inscription : 13/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calcul des masses !

Message par Maxi22700 le Jeu 29 Oct - 2:58

Bonjour, j'avance pas mal dans mon projet. J'ai un peu de sous Very Happy , je vais commander tout ce qui me faut pour avancer : de quoi finir le master, faire le moule et le carbone. Petites questions au sujet du carbone :
Est ce qu'une seule couche de sergé comme celle la suffit pour la coque : http://www.boutique-resine-epoxy.fr/fibre-de-carbone-tissu/250-tissus-de-carbone-hr-3k-t300-serge-193-gm-en-100-cm-de-large.html ? Et si oui je pourrait faire mes appendices et les cloisons avec ?
-Je prends quelle résine en epoxy avec ceci ?
-Niveau consommation ça va donner quoi ? J'aurai assez avec 2m ?
=> Pour le mat aile, je suis parti vers un assemblage de deux tubes de diamètres différents (cerf volant) avec de la gaine, Avis ?
Pour le pont et le cockpit, je vais monter un petit chantier car je ne parviens pas a obtenir un roof correct sur styro.
Sinon je pars pour le vide sur de la bâche tube, du tissus d'arrachage et du copain pour récupérer l'excès, est ce suffisant ?
Merci d'avance pour vos réponses !
avatar
Maxi22700

Messages : 48
Date d'inscription : 10/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calcul des masses !

Message par Pierrot le Mer 16 Déc - 2:02

Houlà là, je me souviens avoir vu tes premières modélisations sur sketchup. Maintenant cela me revient.
Donc, méfiance.... au volume de l'étrave, sur les images internet on voit une belle étrave ronde et large avec un bouchain qui se forme très tôt, il ne faut pas hésiter à faire puissant. Les étraves fines des premiers plans Finot sont passées aux oubliettes avec les dessins de Juan Koujoumdjan et Verdier Conq. (Tizh 40 LE CONSERVATEUR, Pogo40 S3, Maxi 100 Commanche, Rumbler 88, Safran, Banque Pop, etc...) et encore, sur les 88 et 100 pieds, les étraves ont l'air fines à côté des dimensions globales des voiliers!

Côté carbone:
Ce que j'ai utilisé pour ma coque de Class40 1m: sergé 290gr et taffetas 200gr de chez Sicomin, résine epoxy Sicomin avec durcisseur standard (fais gaffe au temps de pot life, c'est 1heure à 18°c et ça passe très vite une heure.... ensuite, au delà de 100gr de mélange dans le pot, ça part en surchauffe par effet de masse et ça fume en durcissant....
Pour la phase d'imprégnation des tissus on en discutera si tu veux, il y a plusieurs façons de faire aussi valables les unes que les autres.
Prévois deux couches de tissus: 2x 200gr (mes class40 en 60cm) ou 1x200gr et 1x 290gr (mon class40 en 1m). On peut croire que ça va faire lourd, mais il faut ça pour des fonds larges et sans renfort particulier

Le couple sergé290gr + taffetas200gr est à mon sens parfait pour une coque Open autour de 1m, légère et rigide. Utilisation de résine epoxy Sicomin garantit une excellente cohésion et rigidité au durcissement pourvu que ça soit mis en oeuvre sous tissus d'arrachage et ensemble de drainage et un semblant de vide ou de compression pour éliminer l'excédent de résine, et bien compacter les tissus entre-eux.
J'ai essayé des résines de chez M. Bricolage, c'est de la merdasse en comparaison.

2 couches de grammages et tissage différents, ça permet d'avoir des fils de trame qui se croisent avec des angles à 45° et 60°, pour obtenir l'équivalent d'un tissus Quadriaxial, stable dans toutes les directions.
Danger:1 seule couche même épaisse est à éviter: des trous entre les mailles, pas assez rigide, cassant. certains le font probablement en IOM ou classM, avec des tomes toutes en rondeur ça se tient. Pour des surfaces assez planes, il faut faire un peu plus rigide. Et côté étanchéité et solidité, avec une 2ème couche, on prend entre 150 et 200gr en plus sur un bateau de 4kg, c'est pas le drame.
Le dilem carbone ou verre à ce moment là: du carbone 3k (3000fils par fibre) font des fibres pas trop épaisses qui se superposent bien en deux couches de tissus. Un seul tissus en 6k, ça risque de faire lourd tout en laissant des porosités.
On démystifie: Le carbone s'imprègne très bien à l'epoxy, au pinceau ou à la palette silicone, réchauffé à 18°c et bien sec, c'est merveilleux à travailler et lisser. Et c'est possible de mouler sur forme concave comme convexe sans avoir forcément une pompe à vide. Par contre il faut impérativement utiliser du tissus d'arrachage au moins du côté où l'on voudra ensuite coller des éléments rapportés.


Pout un bateau de 1m tout carbone, tu peux t'en sortir avec 2m de tissus "sous réserve d'optimiser les découpes" et un kit de 1kg (résine 600gr+ durcisseur 400gr). ça coûte son petit prix mais ça permet de tout faire (appendices, joints congés, collages, etc).
Dans ce cas il faut prévoir des petits gobelets en carton parafiné pour les prélèvements d'urine, 20cl, ou les petits pots plastique proposés sur le site, pour bosser à mini quantités de résine soigneusement dosée au gramme près, selon la pesée du tissus carbone. Facile le ratio carbone/résine =1 pour 1, là où la fibre de verre demande 2x plus de résine.
Autre possibilité, les gobelets carton pour goûter d'anniversaire, ils sont paraffinés à l'intérieur et assez solides pour touiller au bâton.
Eviter les gobelets plastique, ils fondent ou cassent.

1 pot neuf pour chaque nouveau mélange.
Des batonnets abaisse langue, 1 neuf pour chaque mélange...
Des gants nitrile bleus, in-dis-pen-sable! Une paire neuve pour chaque nouvelle manipulation de tissus et résine. Avec ces gants là on peut plaquer les tissus avec les doigts, et lisser dans les angles avec le pouce, c'est presque mieux que de bosser au pinceau.
Des pinceaux 40mm: prévoir 1 par utilisation, ça ne se récupère même pas au bain d'acétone...
Masque à filtre anti particules organiques.... pour éviter un cancer à 30 ans.
Une balance de précision numérique (50€ sur le site, ou une belle balance IKEA à 5€ qui pèse presque aussi bien au gramme près)

Prévoir un pot de silice pour réaliser les joints congés, ç'est vraiment utile pour coller les cloisons et charger de la résine sur des sandwiches mousse ou noyer des vis etc.

Pour la surface du master, du vrai gelcoat poncé fin fin, et de la vraie cire de démoulage en plusieurs couches soigneusement lustrées entre chaque.
Pour les moules femelles, prévoir un plan de joint, et idem master, du vrai gel coat et de la vraie cire de démoulage.
Les objets à angles saillants doivent être à angles un peu ouverts (enfin ça dépend dans quel sens on regarde), sous peine de ne jamais pouvoir démouler le cockpit ou le meuble central, etc...
Niveau consommation de tissus: les rouleaux sont livrés en 1m ou 1,20 ou à peu près ça de large selon les grammages, c'est précisé sur le site de sicomin.
Ducoup, calcul simple, pour 2 couches de tissus pour une coque de 1m et autant pour un pont, plus le roof et les appendices, 2 m sont juste suffisant. Sachant que ta coque Open de 1m va faire à peu près 40 cm de large, une fois le tissus développé à plat. faudra jouer tête bêche les découpes.
Astuce pour la découpe des tissus: prévois des masters en papier qui correspondent à la quantité et dimensions de ce que tu devras découper en carbone. 2 cm à déborder du moule suffisent. D'où l'utilité du master papier: Tu plaques dans le moule, tu coupes à 2cm et tu regardes la forme bizarre que ça donne une fois à plat.
ça permet de bien visualiser les formes que tu peux imbriquer pour optimiser les découpes et chutes de tissus carbone.

Pour la découpe, prévoir de la bande masquante papier ou plastique, scotcher les contours de formes à découper et tailler au gros ciseau de cuisine tout neuf, bien affûté au milieu du ruban, pour garder propre les découpes. Sinon, la trame carbone se fait la belle et c'est l'enfer dégueulasse.
on voit les étapes papier et scotch rouge pour les contours...
les papiers servent ducoup à tailler les formes des différents tissus et matières de la mise sous vide: feutre, perforex, arrachex, etc..

Pour le mat, une bonne formule les deux tubes et chaussette carbone.
Mais.... 1 tube carbone diamètre 4 ou 6 pour la droiture et rigidité initiale, et un tube alu diamètre 4 ou 6 pour tailler le rail d'engoujure... Mais ça passe aussi avec deux tubes carbone et chaussette. Evite de prendre trop gros tube, après ça pèse....
Numerobis en 2x tube diamètre 8, belle erreur de jeunesse. Et les 3 étages de barres de flèches en alu, autre erreur. Trop lourd.

Class40 version 1m, en 1x6 carbone, et 1x6 alu, + chaussette, c'est béton une fois haubané.Sachant que les tubes sont pré-collés à la résine epoxy-silice...et mis en forme légèrement cintrés sur un gabarit.
Chaussette diamètre12 suffit à assembler tout ça, sur une belle planche recouverte de scotch de déménageur, étirage, lissage, imprégnation, dégorgement de la gaine enduite d'epoxy avec.... les mains, et les gants bleus.
Utilisé en mat pivotant avec Outriggers, haubané sur 2 niveaux.
Prévois tu un mat droit ou léger cintre?
Pour la tenue du profil, avec une Gv full batten, un léger cintre permet de mieux contrôler le vrillage de la voile et la tenue globale de la forme, dont la tete carrée.
Droit, ça marche aussi, cf les IOM et ClassM

Les tubes Décathlon en 4 ou 6 sont de très bonne qualité.
Les joncs cb en 4 sont nickel pour les mèches de safran.
Tubes de jaumières, prévoir tube alu ext6-4int, bien propre et avec une goutte de WD40, c'est super pivot-glisse avec les joncs carbone, sans usure de matière .

Cadènes: du bout dyneema gainé, noué à travers une petite plaque cb, collé à travers le renfort du joint coque-pont à la résine chargée. Les solutions métal vissé sont aussi valables mais plus lourdes et pas forcément discrètes, ou alors si vissé directement sur le pont façon seawind, pas assez solide...


La quille basculante, c'est Le Chantier.
Il faut bien visualiser les points de renfort des cloisons et coque, points d'ancrage des pivots, noyage des écrous, comment insérer les coquilles d'axes, le V milieu et les caissons étanches.
Tout ce qui ne doit pas être envahi par l'eau doit être étanche. Il ne faut pas compter sur la gravité pour garder l'eau sagement d'un côté, ou en bas... Avec la vitesse, les coups de gîte, la tranche "quille" est sujette à être complètement noyée. D'où l'importance de faire cette tranche de dimensions raisonnables, pour ne pas charger trop de volume d'eau, et bien étanche, pour ne pas noyer l'avant ou l'arrière du bateau. Ou alors, un manchon étanche, façon Mini650. Faut compter sur la qualité du collage de la bâche qui fait le soufflet.

Voilà, j'ai fait le tour des questions et un peu débordé.

Peux-tu m'envoyer tes modélisations 3d sur ma boite mail? Si tu veux bien!
pe.regaud@gmail.com
A+

Pierrot


Dernière édition par Pierrot le Mer 16 Déc - 2:58, édité 1 fois
avatar
Pierrot

Messages : 14
Date d'inscription : 10/05/2015
Localisation : Saint-Malo / Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calcul des masses !

Message par Pierrot le Mer 16 Déc - 2:15

ha, je n'avais pas vu cette page sur le calcul des masses. Bah tu sais quoi? demain je vais peser mon Class40 v1m carbone, sans la quille et te dire combien il fait avec son gréement et toute la radio en place (ensuite on peut déduire les poids des servos un par un...)
Je crois cependant être assez proche de ton devis à 2kg sans quille.
Ton estimation me parait assez raisonnable.
A demain donc.
avatar
Pierrot

Messages : 14
Date d'inscription : 10/05/2015
Localisation : Saint-Malo / Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calcul des masses !

Message par Pierrot le Mer 16 Déc - 2:34

quille pendulaire facile à gérer sur le manche des voiles. Avant arrière pour le bordé choqué et droite gauche pour la quille. On navigue ensuite en faisant des U avec le manche, un coup de main à prendre mais ça vient vite.
C'est bien entendu un peu lent au virement de bord, faut pas repartir trop vite tant que le bulbe n'est pas du bon côté!


vitesse obtenue avec un treuil Hitec classique 4 tours:
et amplitude des commandes de quille et dérives sabres (sans vouloir faire le zazou, bien avant que STOCKMAR s'y mette....)


Un seul mot d'ordre, les gars.... tout est possible, il suffit d'essayer!

Et surtout, construire quand même solide....on ne sait jamais la taille de la plus grosse vague qu'on va manger!

A+ Pierrot
avatar
Pierrot

Messages : 14
Date d'inscription : 10/05/2015
Localisation : Saint-Malo / Guadeloupe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calcul des masses !

Message par paolo73 le Mer 16 Déc - 11:16

hé voila! un long message en provenance des Antilles je crois , non??? moi je mettrai bien 2h a taper tout ça , merci pour le tuto Very Happy je confirme sicomin souvent des pinceaux fournis avec des gants parfois...on peut les avoir au téléphone... , la cire au tampon , oublier les bombes façon spay , le masque , attention a l'acétone en contact même cause même effets, a la température adéquate ,et local ventilé , travailler propre .....selon ce que j'ai a faire dans une découpe de tissus je colle dessus du scotch de masquage pour peinture ça évite de s'effilicher , bon travail!... , je ne savais pas avec le tissus d'arrachage pour la suite!... Very Happy
avatar
paolo73

Messages : 2373
Date d'inscription : 22/06/2015
Localisation : MONTAGNES

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calcul des masses !

Message par Maxi22700 le Sam 19 Déc - 0:32

Merci pierrot encore pour toutes tes astuces. Je commanderais une fois que Sicomin aura rouvert. Faut que je vérifie si 'ai bien assez de volume a l'avant mais j'avais déjà mis bien plus que sur ma modélisation !
avatar
Maxi22700

Messages : 48
Date d'inscription : 10/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Calcul des masses !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum